Nouvelles

Une étude pourrait améliorer le diagnostic d’une hausse dangereuse de la pression cérébrale


le 8 août 2019

Les images IRM d'un cerveauL’hypertension intracrânienne (hausse de la pression dans le cerveau) causée par une enflure ou un saignement est une complication d’une lésion cérébrale qui peut entraîner d’autres blessures au cerveau et même le décès. Le meilleur moyen de la détecter consiste à insérer un moniteur dans le cerveau, une intervention qui n’est pas offerte dans tous les milieux de soins. Selon une étude dirigée par des chercheurs de L’Hôpital d’Ottawa et de l’Université d’Ottawa, aucun examen non invasif n’est à lui seul suffisamment précis pour diagnostiquer cette affection dangereuse. La revue systématique et la méta-analyse publiées dans The BMJ révèlent que la tomodensitométrie et le Doppler transcrânien s’avèrent les examens non invasifs les plus prometteurs pour diagnostiquer une hausse de la pression intracrânienne. Cependant, d’autres études seront nécessaires pour en améliorer la précision. L’équipe de recherche recommande donc aux médecins d’avoir recours à plus d’un seul examen non invasif ou alors d’envisager le transfert du patient vers un centre qui offre la surveillance invasive.  

Authors: Shannon M. Fernando, Alexandre Tran, Wei Cheng, Bram Rochwerg, Monica Taljaard, Kwadwo Kyeremanteng, Shane W. English, Mypinder S. Sekhon, Donald E. G. Griesdale, Dar Dowlatshahi, Victoria A. McCredie, Eelco F. M. Wijdicks, Saleh A. Almenawer, Kenji Inaba, Venkatakrishna Rajajee, Jeffrey J. Perry.

Source: The BMJ

Core Facilities: Ottawa Methods Centre

Funding: This study received no dedicated funding, but researchers at The Ottawa Hospital are supported by generous donations to the hospital.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.

L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures 

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personne ressource pour les médias

Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca