Nouvelles

Des chercheurs pourraient avoir trouvé un nouveau mécanisme pour renforcer des virus contre le cancer


le 11 juillet 2018


En laboratoire et en milieu clinique, les virus contre le cancer (aussi appelés virus oncolytiques) donnent des résultats prometteurs, mais inégaux. Toutefois, les recherches récentes de Carolina Ilkow, Ph.D., pourraient changer la donne.

Les cellules saines perdent souvent leur première ligne de défense contre les virus lorsqu’elles deviennent cancéreuses, mais Mme Ilkow et son équipe ont découvert que de nombreuses cellules cancéreuses conservent un mécanisme de défense ancien appelé interférence par ARN. Essentiellement, ces cellules détruisent les virus en sectionnant leur matériel génétique. On croyait pourtant que ce type de défense, très important pour les plantes, les champignons et les insectes, était moins utile aux mammifères.

Mme Ilkow et son équipe ont donc créé un virus qui bloque l’interférence par ARN. Il est ainsi beaucoup plus efficace pour tuer les cellules cancéreuses, tout en étant inoffensif pour les cellules saines. Ces recherches pourraient permettre de mettre au point de meilleurs virus contre le cancer, ainsi que des biomarqueurs servant à déterminer si le cancer d’une personne répondra au traitement.

« Pour la première fois, nous avons démontré que beaucoup de cellules cancéreuses utilisent une méthode très différente de celle des cellules saines pour combattre les virus », explique Mme Ilkow, scientifique à L’Hôpital d’Ottawa et professeure adjointe à l’Université d’Ottawa. « Nous espérons exploiter cette faiblesse pour créer des virus contre le cancer plus puissants. »

Référence : Journal for ImmunoTherapy of Cancer

Auteurs: Bastin D, Aitken AS, Pelin A, Pikor LA, Crupi MJF, Huh MS, Bourgeois-Daigneault MC, Bell JC, Ilkow CS.

Renseignements pour les patients : Les virus contre le cancer sont toujours considérés comme un traitement expérimental et, au Canada, ce type de traitement est seulement disponible dans le cadre d’essais cliniques. Consultez les questions fréquentes sur les essais cliniques en virothérapie contre le cancer à L’Hôpital d’Ottawa.

Financement : Cette étude a été rendue possible grâce aux généreux dons faits à L’Hôpital d’Ottawa pour soutenir la recherche sur le cancer. L’équipe de chercheurs a également reçu du soutien de l’Institut de recherche Terry Fox, des Instituts de recherche en santé du Canada, de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer et de la Fondation du cancer de la région d’Ottawa, ainsi que la bourse de recherche Joseph and Wolf Lebovic Cancer Genomics and Immunity et une bourse d’études supérieures de l’Ontario.

Installations principales : StemCore