Un homme d’Ottawa teste une nouvelle technologie pour se rétablir après un AVC

le 1 mars 2017


Norbert Franke (au centre) a participé à un projet pilote dirigé par le Dr Dar Dowlatshahi (à gauche) et l’orthophoniste Karen Mallet (à droite) visant à tester si les patients hospitalisés victimes d’AVC utiliseraient une tablette pour faire des exercices d’orthophonie entre leurs rendez-vous.

Le 2 décembre 2014, Norbert Franke s’est réveillé avec un AVC.

« J’ai allumé la radio, et j’ai ressenti comme une douleur aiguë sur le côté gauche de ma tête », raconte le professionnel en TI retraité, maintenant âgé de 60 ans.

Reconnaissant les symptômes de l’AVC, M. Franke a appelé une ambulance. Ce n’est qu’à son arrivée au Campus Civic de L’Hôpital d’Ottawa que son bras droit est devenu plus faible et difficile à bouger.

« C’était un AVC lent, dit M. Franke. Je m’en suis mieux sorti que la plupart des gens. »

Durant son rétablissement, M. Franke a été invité à participer à un projet pilote au cours duquel les patients utiliseraient des applications sur une tablette pour faire des exercices d’orthophonie supplémentaires. Même si l’AVC n’a pas eu de répercussion sur son élocution, M. Franke a effectué les exercices de la tablette pour renforcer les muscles de son visage afin de les empêcher de s’affaisser.

« J’ai pensé que cela ne pourrait pas faire de mal, déclare M. Franke. Surtout si cela aide les gens qui sont dans un état pire que le mien. »

L’orthophoniste de M. Franke, Karen Mallet, lui a donné à faire des exercices faciaux et de prononciation et a suivi ses progrès grâce à des notifications de la tablette.

L’orthophoniste Karen Mallet (à droite) a aidé Norbert Franke à se rétablir après un AVC en utilisant RecoverNow – une application sur tablette électronique qui lui permet de faire des exercices faciaux et de prononciation difficile.

La plateforme mobile – appelée RecoverNow et possiblement la première en son genre – a été mise au point par le Dr Dar Dowlatshahi, spécialiste en AVC, et ses collègues à L’Hôpital d’Ottawa.

« Les patients hospitalisés en raison d’un AVC passent la majeure partie de leur temps seuls et inactifs, à attendre des examens et des séances de thérapie », soutient le Dr Dowlatshahi, également professeur agrégé à l’Institut de recherche sur le cerveau de l’Université d’Ottawa. « Nous avons conçu RecoverNow pour aider les patients à participer à des activités de rétablissement pour meubler leur temps d’inactivité à l’hôpital. »

RecoverNow permet aux médecins et aux orthophonistes de choisir diverses applications en réadaptation après un AVC, accessibles au public dans la boutique Google Play, et de suivre les progrès des patients en temps réel.

Dans l’étude à laquelle a participé M. Franke, les patients ont utilisé la tablette en moyenne plus de deux heures par jour et 96 % l’ont trouvée très pratique. L’équipe a maintenant entrepris une deuxième étude de faisabilité auprès de 30 patients, qui utilisent une version améliorée mise au point en partenariat avec l’Équipe de recherche en santé mobile de L’Hôpital d’Ottawa.

Aujourd’hui, M. Franke est de retour chez lui et s’occupe en pelletant la neige, en faisant du jardinage et en faisant des tâches ménagères.

« Je devais me prouver que je pouvais de nouveau vivre seul, dit-il. Je suis très près d’avoir repris le cours normal de ma vie. »

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias


Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca