Un médicament contre la sclérose en plaques rend des virus oncolytiques plus efficaces en laboratoire

le 7 février 2018


Un médicament servant à traiter la sclérose en plaques et le psoriasis peut décupler la propagation de virus oncolytiques dans des prélèvements de tumeurs chez l’humain et des modèles animaux, selon une étude parue dans Science Translational Medicine. Une équipe dirigée par Jean-Simon Diallo , Ph.D., a découvert que le diméthylfumarate aide les virus oncolytiques à se propager en bloquant la réaction immunitaire normale de la tumeur à ces virus. Traiter des cellules cancéreuses au préalable avec ce médicament a amélioré de 10 à 100 fois la propagation de virus oncolytiques dans des prélèvements de tumeurs chez l’humain et la souris. Le traitement en combinaison a même permis d’infecter des tumeurs qui résistent habituellement aux virus oncolytiques. Chez les souris traitées avec cette combinaison, la progression des tumeurs a ralenti et les souris ont vécu beaucoup plus longtemps que lorsque chaque traitement est utilisé indépendamment. La combinaison de traitement a aussi permis de guérir 20 % des animaux atteints d’un modèle de cancer du côlon et les a immunisés contre ce type de cancer. Puisque les virus oncolytiques sont déjà à l’essai chez des humains et que le diméthylfumarate est déjà approuvé, un essai clinique pourrait être conçu sous peu.

Auteurs: Mohammed Selman, Paula Ou, Christopher Rousso, Anabel Bergeron, Ramya Krishnan, Larissa Pikor, Andrew Chen, Brian A. Keller, Carolina Ilkow, John C. Bell, Jean-Simon Diallo.

M. Diallo travaille au Centre de recherche novatrice sur le cancer de L’Hôpital d’Ottawa, qui a vu le jour en 2011 grâce à des fonds de la Fondation canadienne pour l’innovation et aux généreux dons de la communauté pour soutenir la recherche sur le cancer à L’Hôpital d’Ottawa. Cette recherche a également reçu l’appui de L’Institut de recherché Terry Fox, la Société canadienne du cancer, les Instituts de recherche en santé du Canada, le Gouvernement de l'Ontario et BioCanRx.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias


Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca