Combattre des virus avec des virus : une innovation pour éliminer les cellules « dormantes » infectées par le VIH

le 18 décembre 2017

Les chercheurs d’Ottawa sont reconnus pour leurs travaux sur les virus oncolytiques, mais une équipe de chercheurs utilise ces virus pour s’attaquer à une nouvelle cible, le VIH.

Des chercheurs à L’Hôpital d’Ottawa et à l’Université d’Ottawa ont découvert que le virus Maraba (aussi appelé virus MG1) peut cibler et détruire le type de cellules infectées par le VIH que les traitements antirétroviraux standards ne peuvent pas atteindre. Cette découverte en laboratoire a été publiée dans le Journal of Infectious Diseases. Si cette technique est efficace chez l’humain, elle pourrait mener à un traitement définitif du VIH.

Bien que la prise quotidienne de médicaments limite la quantité de VIH dans le sang, il n’existe actuellement aucune façon d’éliminer complètement les cellules dormantes infectées par le VIH dans l’organisme. Lorsqu’une personne vivant avec le VIH cesse de prendre les médicaments antirétroviraux, ces virus cachés se multiplient rapidement.

Ces cellules infectées par le VIH à l’état latent sont difficiles à repérer parce qu’il est impossible de les distinguer des cellules saines. Le Dr Jonathan Angel et son équipe ont essayé une nouvelle approche pour identifier ces cellules dormantes à l’aide du virus MG1. Ce virus cible les cellules cancéreuses dont la voie interféron est défectueuse, ce qui les rend plus vulnérables aux virus. Le Dr Angel et son équipe avaient déjà découvert que cette voie est aussi défectueuse dans les cellules dormantes infectées par le VIH.

« Comme les cellules dormantes infectées par le VIH ont des caractéristiques similaires aux cellules cancéreuses, nous étions d’avis que le virus y entrerait et les détruirait », explique le Dr Angel, scientifique principal et médecin spécialiste des maladies infectieuses à L’Hôpital d’Ottawa, et professeur à l’Université d’Ottawa. « Il semble que nous avions raison. »

À l’aide de modèles en laboratoire de cellules dormantes infectées par le VIH, les chercheurs ont découvert que le virus MG1 cible et élimine les cellules infectées sans toucher aux cellules saines.

La majorité de ces cellules se trouvent dans les nœuds lymphatiques et d’autres organes, mais le sang en abrite une très petite quantité. Les chercheurs ont découvert que lorsqu’ils ajoutaient le virus MG1 aux cellules sanguines pertinentes provenant de personnes séropositives pour le VIH, le taux d’ADN du VIH de l’échantillon diminuait, une indication que les cellules infectées par le VIH avaient été éliminées.

« Nous savons que le virus Maraba cible et tue les cellules dormantes infectées par le VIH, mais nous ne savons pas exactement comment le virus produit ce résultat », explique le Dr Angel, chef de la Division des maladies infectieuses. « Nous croyons que le virus est capable de cibler les cellules en raison d’une voie interféron défectueuse, mais il nous faut poursuivre nos recherches pour le confirmer. »

La prochaine étape de l’équipe de recherche consistera à faire l’essai du virus auprès de modèles animaux du VIH ou de passer directement aux essais cliniques, une fois le financement et les autorisations nécessaires obtenus.

Toute recherche à L’Hôpital d’Ottawa est possible grâce au généreux soutien de donateurs qui appuient les priorités de l’Hôpital, notamment la recherche visant à améliorer les soins et une chaire de recherche en santé des hommes gais. L’étude a également bénéficié du soutien financier du Département de médecine de l’Université d’Ottawa, des Instituts de recherche en santé du Canada et de la Fondation canadienne de recherche sur le SIDA.

Référence complète : Ranganath, Nischal, Teslin S. Sandstrom, Stephanie C. Burke Schinkel, Sandra C. Côté et Jonathan B. Angel. « The oncolytic virus, MG1, targets and eliminates latently HIV-1-infected cells: implications for an HIV cure », Journal of Infectious Diseases, le 8 décembre 2017.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias


Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca