Voici pourquoi le corps produit plus de gras et de cholestérol après un gros repas

le 12 septembre 2017


Le cholestérol et le gras sont bien connus pour les risques qu’ils posent dans l’alimentation. Mais en fait, chaque cellule du corps en produit et ces substances sont essentielles à la croissance et au métabolisme. De nouvelles recherches menées par Xiaohui Zha , Ph.D, montrent comment deux protéines appelées mTORC1 et SREBP-2 contrôlent ensemble cette production. La protéine SREBP-2 repère le gras et le cholestérol dans la cellule et déclenche leur production lorsque les réserves sont basses. La protéine mTORC1 accroît, pour sa part, leur production lorsqu’elle décèle beaucoup d’énergie dans la cellule, comme après un gros repas. La chercheuse a découvert que mTORC1 cache le gras et le cholestérol du détecteur SREBP-2, « faisant croire » à la cellule qu’elle doit fabriquer du gras et du cholestérol, alors que ce n’est pas nécessaire. Publiée dans PNAS, sa recherche pourrait ouvrir la voie à de nouveaux traitements de l’obésité et du diabète, notamment en ciblant la protéine mTORC1 survoltée pour éviter la production excessive de gras et de cholestérol.

Auteurs: Walaa Eid, Kristin Dauner, Kevin C. Courtney, AnneMarie Gagnon, Robin J. Parks, Alexander Sorisky, and Xiaohui Zha

Financement : L’étude a reçu une aide financière des Instituts de recherche en santé du Canada. De généreux dons de la collectivité appuient aussi la recherche à L’Hôpital d’Ottawa.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Personnes ressource pour les médias


Jennifer Ganton
Directrice, Communications et relations publiques
Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Bureau : 613-798-5555 x 73325
Cell. : 613-614-5253
jganton@ohri.ca