Première mondiale : comparaison de surfactants d’origine porcine et bovine pour aider les bébés prématurés à respirer

le 2 août 2017


Au Canada, lorsqu’un bébé naît prématurément, on lui administre un surfactant d’origine bovine pour l’aider à respirer au besoin. Cette substance adipeuse enduit les minuscules alvéoles dans les poumons, qui peuvent ainsi mieux s’ouvrir et se fermer pour faciliter la respiration du nourrisson. Mais en Europe et aux États-Unis, c’est normalement du surfactant d’origine porcine qui est administré. Lequel est meilleur? La Dre Brigitte Lemyre est la première à tenter de le savoir grâce à un essai clinique à répartition aléatoire. Dans le cadre de l’étude, la chercheuse et ses collègues ont observé 87 bébés prématurés de L’Hôpital d’Ottawa, du Centre des sciences de la santé d’Hamilton et du Royal Alexandra Hospital. Si la survie des nourrissons s’équivalait dans les deux cas, les bébés ayant reçu un surfactant d’origine porcine avaient moins besoin que les autres qu’on leur administre de l’oxygène. Déjà, une plus vaste étude est envisagée. Consultez la revue PLoS One pour en savoir plus.

La Dre Lemyre est néonatologiste et chercheuse clinicienne à L’Hôpital d’Ottawa et au Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Elle est également professeure agrégée à l’Université d’Ottawa.

Auteur: Lemyre B, Fusch C, Schmölzer GM, Rouvinez Bouali N, Reddy D, Barrowman N, Huneault-Purney N, Lacaze-Masmonteil T

Financement : L’étude a reçu un financement du ministère de la Santé et des Soins de longue durée et une aide en nature de Chiesi Farmaceutici. Les essais cliniques à L’Hôpital d’Ottawa se réalisent grâce à l’aide généreuse des personnes qui appuient une recherche visant à améliorer les soins aux patients.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Personnes ressource pour les médias


Jennifer Ganton
Directrice, Communications et relations publiques
Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Bureau : 613-798-5555 x 73325
Cell. : 613-614-5253
jganton@ohri.ca