Une étude sur un vers de terre révèle les secrets du développement de la moelle épinière

le 24 avril 2017


Antonio Colavita, Ph.D., et son équipe ont découvert que deux voies moléculaires fonctionnent de concert au début du développement de la moelle épinière. Leurs travaux portaient sur un vers transparent appelé C. elegans, mais les processus sont probablement similaires chez l’humain. Les deux voies moléculaires collaborent pour amener la moelle épinière d’un embryon à se rétrécir et à s’allonger, un processus appelé extension convergente. Chez l’humain, une perturbation de ce processus peut causer une anomalie congénitale au cerveau ou à la moelle épinière, ce qu’on appelle aussi une anomalie du tube neural. Les chercheurs savaient déjà que la voie de la polarité planaire cellulaire (PCP) jouait un rôle important dans l’extension convergente, mais M. Colavita et son équipe ont découvert qu’une voie comprenant une protéine appelée SAX-3/Robo joue aussi un rôle. Lorsqu’ils ont désactivé les deux voies chez des nématodes, ils ont constaté que la moelle épinière restait courte et trapue au lieu de s’allonger dans tout le corps. Grâce à leur découverte, qui fait l’objet d’un article dans la revue Developmental Cell les chercheurs peuvent maintenant utiliser des nématodes pour mieux comprendre comment le système nerveux de l’humain se développe et comment le processus de développement peut être perturbé.

Co-auteurs: Pavak K. Shah, Matthew R. Tanner, Ismar Kovacevic, Aysha Rankin, Teagan E.,Marshall, Nathaniel Noblett, Nhan Nguyen Tran, Tony Roenspies, Jeffrey Hung, Zheqian Chen, Cristina Slatculescu, Theodore J. Perkins, Zhirong Bao, Antonio Colavita

Commanditaires: Instituts de recherché en santé du Canada, Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, National Institutes of Health, Memorial Sloan Kettering Cancer Center, La Fondation de l’Hôpital d’Ottawa

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias


Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca