L’échelle de risque d’insuffisance cardiaque d’Ottawa pourrait sauver des vies et réduire les événements indésirables

le 16 mars 2017

Plus d’un million de personnes se présentent chaque année dans les urgences au Canada et aux États-Unis à cause d’une insuffisance cardiaque aiguë. Bon nombre d’entre elles vivront toutefois un événement indésirable grave, comme la mort, dans les mois après leur visite à l’urgence.

Le Dr Ian Stiell et ses collègues ont conçu l’échelle de risque d’insuffisance cardiaque d’Ottawa pour aider les urgentologues à déterminer quels patients devraient être hospitalisés et quels patients peuvent quitter l’hôpital en toute sécurité. L’outil accorde un score au patient notamment selon ses résultats d’analyses de sang, sa fréquence cardiaque et ses antécédents médicaux.

Une nouvelle étude menée auprès de 1 100 patients au Canada montre que l’échelle pourrait diminuer le taux d’événements indésirables graves, comme le décès, en le faisant passer de 16 % à 11 %. Elle permettrait aussi à 22 % des patients d’être traités en toute sécurité à la maison ou dans la communauté.

Pour en savoir plus, consultez l’article publié dans la revue Academic Emergency Medicine (AEM) et le blogue de SGEM. Cet article s’est hissé à la 10e place des articles ayant attiré le plus d’attention des médias traditionnels et sociaux publiés par l’AEM.

Auteurs : Ian G. Stiell, Jeffrey J. Perry, Catherine M. Clement, Robert J. Brison, Brian H. Rowe, Shawn D. Aaron, Andrew D. McRae, Bjug Borgundvaag, Lisa A. Calder, Alan J. Forster, George A. Wells.

Commanditaires : Instituts de recherche en santé du Canada, Université d’Ottawa, La Fondation de l’Hôpital d’Ottawa, Programme des chaires de recherche du Canada

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.
L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures
L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personne ressource pour les médias
Jennifer Ganton
Directrice, communications et relations publiques
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73325
Cell. : 613-614-5253
jganton@ohri.ca