L’Hôpital d’Ottawa reçoit des Instituts de recherche en santé du Canada 28 millions de dollars pour 22 projets de recherche

le 28 juillet 2015

Un total de 22 équipes de L’Hôpital d’Ottawa, affilié à l’Université d’Ottawa, ont reçu plus de 28 millions de dollars en subventions de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). L’honorable Rona Ambrose, ministre de la Santé du gouvernement du Canada, a annoncé aujourd’hui à Calgary ces subventions évaluées par des pairs et celles qui ont été allouées d’un bout à l’autre du pays.

Parmi les subventions accordées à L’Hôpital d’Ottawa, sept ont été attribuées dans le cadre du nouveau volet Fondation des IRSC, dont l’objectif est d’assurer un soutien important à long terme aux chefs de file de la recherche en santé au pays. Le taux de réussite de L’Hôpital d’Ottawa à ce concours est de 23 %, alors que la moyenne nationale se situe à 11 %.

Le Dr Ian Stiell, urgentologue et scientifique principal à L’Hôpital d’Ottawa et Professeur éminent à l’Université d’Ottawa, a reçu la plus grosse subvention du concours au pays. Son projet de 2,1 millions de dollars vise à améliorer les soins donnés à l’urgence ou ailleurs aux patients ayant une maladie ou une blessure aiguë qui risque d’être mortelle.

Entre autres, grâce à cette nouvelle subvention, le Dr Stiell poussera plus loin ses travaux sur l’échelle de risque de MPOC d'Ottawa, outil qui aide les urgentologues à déterminer quels patients atteints d’une maladie pulmonaire grave (MPOC) doivent être hospitalisés et lesquels peuvent retourner chez eux en toute sécurité. En plus d’améliorer les soins et la sécurité des patients, cet outil pourrait épargner au réseau de la santé ontarien jusqu’à 115 millions de dollars sur trois ans. Le chercheur et ses collègues mènent des études pour que soient mieux soignées les personnes qui ont une insuffisance cardiaque, qui font une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, ou qui ont des blessures traumatiques ou d’autres problèmes de santé.

Les IRSC ont également accordé à L’Hôpital d’Ottawa d’autres subventions du volet Fondation dans les domaines suivants : la régénération musculaire (travaux dirigés par Jeffrey Dilworth, Ph.D.), l’application pratique des résultats des recherches (travaux dirigés par Ian Graham, Ph.D.), la mise en œuvre des soins fondés sur des données probantes (travaux dirigés par le Dr Jeremy Grimshaw), la transplantation rénale (travaux dirigés par le Dr Greg Knoll), la médecine régénérative cardiovasculaire (travaux dirigés par le Dr Duncan Stewart) et la régénération des poumons de nouveau-nés (travaux dirigés par le Dr Bernard Thébaud).

De plus, L’Hôpital d’Ottawa a reçu 15 subventions des IRSC dans le cadre de son concours transitoire du Programme ouvert de subventions de fonctionnement, un taux de réussite de 32 % comparativement à la moyenne nationale de 19 %. Ces subventions appuieront la recherche dans les domaines suivants : la biologie moléculaire de la leucémie (travaux dirigés par Marjorie Brand, Ph.D.), les chirurgies contre le cancer de la vessie (travaux dirigés par le Dr Rodney Breau, Ilias Cagiannos et Franco Momoli, Ph.D.), l’hémorragie sous-arachnoïdienne anévrysmale (travaux dirigés par les Drs Shane English et Lauralyn McIntyre), la prédiction des maladies chroniques (travaux dirigés par le Dr Doug Manuel), la réanimation liquidienne dans les soins critiques (travaux dirigés par la Dre Lauralyn McIntyre et Monica Taljaard, Ph.D.), la synthèse accélérée des connaissances (travaux dirigés par David Moher, Ph.D.), la virologie (travaux dirigés par Robin Parks, Ph.D.), la fibrillation auriculaire (travaux dirigés par le Dr Jeffrey Perry), l’épigénétique (travaux dirigés par David Picketts, Ph.D.), les cellules souches et la leucémie (travaux dirigés par Bill Stanford, Ph.D., Caryn Ito, Theodore Perkins et Mitchell Sabloff), la démence (travaux dirigés par les Drs Peter Tanuseputro et Doug Manuel), la greffe de cellules souches hématopoïétiques (travaux dirigés par le Dr Jason Tay, Dawn Sheppard et Alan Tinmouth), le don de sang (travaux dirigés par Alan Tinmouth), la dégénérescence de la rétine (travaux dirigés par Catherine Tsilfidis, Ph.D.) et la grossesse (travaux dirigés par Shi Wu Wen, William Fraser et le Dr Mark Walker).

« De plus en plus, L’Hôpital d’Ottawa est reconnu comme un des principaux centres hospitaliers de recherche au Canada, comme en témoigne notre succès à ce concours de subventions », déclare le Dr Duncan Stewart, vice-président de la Recherche à L’Hôpital d’Ottawa et professeur de médecine à l’Université d’Ottawa. « Ces subventions de recherche nous aideront à mettre au point et à l’essai de nouveaux traitements et de nouvelles méthodes pour améliorer la santé. Ce ne sont pas seulement des patients de L’Hôpital d’Ottawa qui bénéficieront de ces travaux, mais aussi des patients partout au monde. »

« Je remercie les personnes et les organismes qui ont appuyé la campagne La recherche au cœur de nos vies, ajoute le Dr Stewart. Pour chaque dollar donné par la collectivité, nous recevons dix dollars de plus en financement externe. Nous pouvons donc affirmer que notre succès à ce concours de subventions tient tant à la générosité de la collectivité qu’au calibre de nos chercheurs. »


Personnes-ressource pour les médias


Lois Ross
Spécialiste principal en communications
Bureau : 613-737-8899, poste 73687
Cell. : 613-297-8315
loross@ohri.ca


À propos de L’Hôpital d’Ottawa


Avec plus de 1 100 lits, un effectif d’environ 12 000 personnes et un budget annuel dépassant les 1,2 milliard de dollars, L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Le fait d’être orienté vers la recherche et l’enseignement nous aide à mettre au point des moyens novateurs de prendre les patients en charge et d’améliorer les soins. Affiliés à l’Université d’Ottawa, nous abritons plusieurs campus et à ce titre, nous offrons des soins spécialisés dans l’Est ontarien. Cependant, nos techniques et les découvertes qui découlent de nos recherches sont adoptées partout dans le monde. Nous mobilisons la collectivité sur tous les plans pour qu’elle appuie notre vision, c’est à dire améliorer les soins aux patients.

L’Université d’Ottawa—Au carrefour des cultures et des idées


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.
attract exceptional thinkers and welcome diverse perspectives from across the globe.