Des cellules souches régénèrent les poumons de souris naissantes

le 14 février 2018


Le Dr Bernard Thébaud et son équipe ont montré pour la première fois que des cellules souches humaines différenciées peuvent prévenir les lésions pulmonaires dans des modèles de dysplasie bronchopulmonaire en laboratoire. La dysplasie bronchopulmonaire est un trouble chronique causé par les appareils de respiration qui maintiennent les bébés prématurés en vie. Habituellement, en cas de lésion pulmonaire, des cellules appelées AEC2 logées dans les profondeurs du poumon se multiplient et aident le poumon à se réparer. Cependant, la maladie empêche ces cellules de se multiplier et s’attaque à leur ADN. Pour y remédier, l’équipe du Dr Thébaud a produit des cellules AEC2 par la reprogrammation génétique de cellules humaines appelées cellules souches pluripotentes induites (CSPI) et les a injectées dans des modèles de souris en laboratoire avant l’apparition de lésions pulmonaires. Le traitement a réussi à prévenir la maladie dans ces modèles. Les cellules AEC2 humaines étaient aussi sécuritaires. Elles ne se sont pas propagées à d’autres organes et, contrairement à ce qui se produit souvent quand des CSPI sont injectées, n’ont pas formé de tumeur. Publiés dans Cytotherapy, ces résultats montrent que cette stratégie est prometteuse en cas de maladie pulmonaire s’attaquant à des cellules réparatrices locales.

Auteurs: Mehdi Shafa, Lavinia Iuliana Ionescu, Arul Vadivel, Jennifer J.P. Collins, Liqun Xu, Shumei Zhong, Martin Kang, Geneviève De Caen, Manijeh Daneshmand, Jenny Shi, Katherine Z. Fu, Andrew Qi, Ying Wang, James Ellis, William L. Stanford & Bernard Thébaud.

Financement : L’étude en question bénéficie d’un généreux soutien à L’Hôpital d’Ottawa pour la recherche de médecine régénératrice, ainsi que du financement des Instituts de recherche en santé du Canada, le Réseau de cellules souches, et La Société canadienne de thoracologie.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias


Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Bureau : 613-798-5555, x 73687
Cell. : 613-297-8315
ambuchanan@ohri.ca