Réparation après un AVC : une seule voie serait essentielle pour produire des cellules souches, des neurones et des vaisseaux sanguins

le 20 décembre 2017

Si vous étiez victime d’un AVC, voudriez-vous que votre cerveau crée plus de cellules souches, remplace les neurones endommagés ou répare les vaisseaux sanguins rompus? Une nouvelle étude dirigée par Jing Wang, Ph.D., montre que peaufiner une voie moléculaire permettrait au cerveau de faire ces trois tâches essentielles. Publiée dans Stem Cell Reports, l’étude porte sur une voie appelée aPKC-CBP. L’équipe de chercheurs a découvert que bloquer cette voie peu après un AVC peut stimuler les péricytes (qui enveloppent les vaisseaux sanguins dans le cerveau) à se transformer en cellules souches. Mais si on bloque cette voie en permanence, cela empêche les cellules souches de se transformer en neurones et épuise les péricytes de manière à paralyser leur action réparatrice des vaisseaux sanguins pendant la phase chronique suivant l’AVC. L’étude montre qu’il serait possible de bloquer la voie aPKC-CBP peu après un AVC, puis de la réactiver pendant la phase chronique pour obtenir un mélange optimal de cellules favorisant la réparation et le rétablissement fonctionnel. La recherche a été réalisée avec des modèles de laboratoire, mais des composantes ciblant la voie aPKC-CBP font déjà l’objet d’essais cliniques chez des humains pour d’autres problèmes de santé.

Auteurs: Gouveia A, Seegobin M, Kannangara TS, He L, Wondisford F, Comin CH, Costa LDF, Béïque JC, Lagace DC, Lacoste B, Wang J.

Financement : Cette recherche a été possible grâce à de généreux dons à L’Hôpital d’Ottawa pour la recherche en médecine régénératrice. Les chercheurs ont aussi reçu une aide financière de la Fondation J.P. Bickell, de la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC et de son Partenariat canadien pour le rétablissement de l’AVC et des Instituts de recherche en santé du Canada.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Personnes ressource pour les médias


Jennifer Ganton
Directrice, Communications et relations publiques
Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Bureau : 613-798-5555 x 73325
Cell. : 613-614-5253
jganton@ohri.ca