Le « leurrage » pour stimuler une attaque immunitaire contre le cancer

le 20 décembre 2017

Le recours à des virus oncolytiques (qui combattent le cancer) donne des résultats prometteurs en laboratoire et en clinique. En effet, ces virus peuvent tuer directement les cellules cancéreuses tout en stimulant le système immunitaire afin qu’il s’attaque au cancer. Récemment, le Dr Jean-Simon Diallo et son équipe ont découvert une nouvelle approche permettant de perfectionner cette attaque immunitaire. Ils ont constaté que des composés simples contenant l’élément chimique appelé vanadium peuvent reprogrammer le système immunitaire pendant la virothérapie contre le cancer, afin qu’il soit davantage porté à attaquer la tumeur que le virus. Le virus « leurre » le système immunitaire en déclenchant la production d’interféron par le système de défense de la tumeur, tandis que le vanadium « convertit » ce signal d’alarme naturel en un signal qui favorise une attaque immunitaire dirigée contre la tumeur plutôt que contre le virus. Dans certains modèles de souris, cette approche a permis de guérir le cancer de 80 pour cent des animaux — un pourcentage beaucoup plus élevé que lorsque le virus ou le vanadium est employé seul. L’efficacité de cette approche reste à prouver chez l’humain, mais elle pourrait faire l’objet d’essais assez rapidement puisqu’il a déjà été prouvé que les composés de vanadium sont sans danger pour les humains dans le cadre d’essais cliniques sur le diabète. Pour en savoir plus, lisez l’article de la revue Molecular Therapy.

Auteurs: Selman M, Rousso C, Bergeron A, Son HH, Krishnan R, El-Sayes NA, Varette O, Chen A, Le Boeuf F, Tzelepis F, Bell JC, Crans DC, Diallo JS.

Remerciements : Cette recherche a été rendue possible grâce au généreux soutien de la communauté de la recherche sur le cancer de L’Hôpital d’Ottawa. Cette recherche a également reçu du soutien financier des Instituts de recherche en santé du Canada, de l’Institut de recherche Terry Fox, de la Société canadienne du cancer, de la Lotte & John Hecht Memorial Foundation et de BioCanRx.

Pour en savoir plus: Virothérapie contre le cancer : questions fréquentes des patients et leur famille


L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.


L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures


L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde.

Personnes ressource pour les médias


Jennifer Ganton
Directrice, Communications et relations publiques
Institut de recherche de l'Hôpital d'Ottawa
Bureau : 613-798-5555 x 73325
Cell. : 613-614-5253
jganton@ohri.ca