Une jeune entreprise ontarienne conclut un partenariat important pour concevoir des virus oncolytiques

le 11 octobre 2017

Turnstone Biologics Inc. félicitée par ses partenaires

Des établissements d’enseignement universitaire et de recherche canadiens félicitent Turnstone Biologics du nouveau partenariat qu’elle a conclu avec AbbVie pour mettre au point des virus oncolytiques (immunothérapies virales oncolytiques).
 
Turnstone a été créée à Ottawa dans le cadre de recherches menées par John Bell, Ph.D., (L’Hôpital d’Ottawa et Université d’Ottawa), Brian Lichty, Ph.D., (Université McMaster) et David Stojdl, Ph.D, (Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario et Université d’Ottawa). L’Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) et BioCanRx ont aussi joué un rôle important pour faire progresser la technologie.
 

Quelques faits et liens


  • Turnstone a récemment été incluse parmi les 15 jeunes entreprises de biotechnologie les plus prometteuses au monde.

  • En 2016, Turnstone a obtenu 41 M$ US en capitaux de risque. On estime qu’il s’agit du plus important fonds de capital de risque à Ottawa depuis 2013 et du deuxième en importance au Canada en 2016.

  • En octobre 2017, Turnstone employait 25 personnes à Ottawa, à Hamilton et à New York. Elle devrait doubler ces employés d'ici la fin de l'année prochaine.

  • Le produit le plus avancé de Turnstone est un virus appelé Ad-MG1-MAGEA3. C’est produit dans un centre de fabrication de biothérapies de L’Hôpital d’Ottawa et au Centre de recherche en immunologie de l’Université McMaster.

  • En 2013, la prestigieuse revue Science qualifiait de « percée de l'année» l’immunothérapie contre le cancer.

  • Ad-MG1-MAGEA3 fait actuellement l’objet d’essais cliniques dans plusieurs hôpitaux canadiens. Les personnes intéressées à participer aux essais cliniques peuvent lire les questions souvent posées.

  • Bien que le financement public soit crucial pour appuyer la recherche sur le cancer, il faut prèsque toujours des investissements privés pour développer des thérapies nouvelles, dont le coût peut dépasser 2,5 milliards $US.

  • Tursntone a été cofondée par le partenaire de commercialisation de l’IORC (FACIT), qui s’est occupé de la gestion initiale, des capitaux de démarrage, de la consolidation de la propriété intellectuelle et de l’embauche du personnel initial, dont le PDG.

  • De nombreux organismes ont appuyé l’équipe de chercheurs, dont l’Alliance pour la thérapie génique contre le cancer, Angels of Hope, BioCanRx, la Fondation canadienne pour l’innovation, l’Institut de recherche de la Société canadienne du cancer, les Instituts de recherche en santé du Canada, la Fondation du CHEO, Don de cheveux Ottawa, l’Institut ontarien de recherche sur le cancer, le ministère de la Recherche, de l'Innovation et des Sciences de l’Ontario, la Fondation de l’Hôpital d’Ottawa, la Fondation du cancer de la région d’Ottawa et l’Institut de recherche Terry Fox.


 

Citations des scientifiques fondateurs


 Dr. David Stojdl, senior scientist, Children’s Hospital of Eastern Ontario; associate professor, University of Ottawa :
« Ce partenariat valide notre fondement scientifique. Nous voulons tous aider les patients atteints du cancer. Je crois que notre approche de l’immunothérapie combinée à la virothérapie en un seul produit pourrait améliorer véritablement le sort des gens. »

Brian Lichty, Ph.D., professeur agrégé, Université McMaster :
«Nous disposons de solides données sur l’étape préclinique et la phase 1. Elles ont motivé AbbVie à conclure ce partenariat qui nous permettra d’entamer rapidement des essais cliniques sur d’autres thérapies dans l’objectif d’aider les patients. »
« L’immunothérapie pourrait permettre de traiter même les formes de cancer les plus avancées, mais jusqu’à présent, elle ne fonctionne que pour une minorité de gens. Nous croyons que notre approche unique pourrait augmenter de façon considérable le nombre de personnes qui peuvent bénéficier d’une immunothérapie. »

John Bell, Ph.D., scientifique principal, L’Hôpital d’Ottawa; professeur, Université d’Ottawa :
« L’immunothérapie pourrait permettre de traiter même les formes de cancer les plus avancées, mais jusqu’à présent, elle ne fonctionne que pour une minorité de gens. Nous croyons que notre approche unique pourrait augmenter de façon considérable le nombre de personnes qui peuvent bénéficier d’une immunothérapie. »

 

Autres citations


 Reza Moridi, ministre de la Recherche, de l’Innovation et des Sciences
« L’Ontario est fier de son engagement en faveur de la recherche et de l’innovation dans le domaine du cancer. Félicitations à l’équipe de recherche ontarienne de Turnstone Biologics! Grâce à cette collaboration menée à l’échelle mondiale, les patients pourront bientôt bénéficier d’avancées sans précédent dans la lutte contre le cancer réalisées en Ontario. Cela signifie aussi qu’une jeune entreprise ontarienne est en pleine croissance et qu’elle crée des emplois dans la province. »

Dr Martin Osmond, PDG et directeur scientifique de l’Institut de recherche du CHEO; professeur à l’Université d’Ottawa :
« Le laboratoire de David Stojdl a joué un rôle dans la découverte initiale et dans l’élaboration du virus Maraba, et le CHEO en est fier! Aujourd’hui, il est le principal atout des activités impressionnantes de Turnstone, ce qui est très inspirant. Mes sincères félicitations à toute l’équipe de Turnstone pour ce grand jalon qui nous propulse vers de meilleurs résultats pour les patients grâce à la recherche. »
 
Dr Duncan Stewart, vice-président exécutif de la Recherche à L’Hôpital d’Ottawa; professeur à l’Université d’Ottawa :
« Les chercheurs universitaires se butent à d’immenses obstacles lorsqu’ils tentent de faire passer leurs découvertes du laboratoire au chevet du patient. Je tiens donc à féliciter du fond du cœur John Bell et ses collègues. Leur succès a aidé à forger à L’Hôpital d’Ottawa une culture de recherche translationnelle extrêmement prometteuse pour les patients et pour l’économie. »
 
Sylvain Charbonneau, Ph.D., vice-recteur à la recherche par intérim, Université d’Ottawa :
«Ce partenariat représente un important jalon pour l’avancement de la recherche universitaire et l’intégration des découvertes scientifiques aux soins cliniques. L’Université d’Ottawa tient à féliciter Turnstone ainsi que nos chercheurs pour cette belle réussite. Nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec Turnstone et l’équipe de recherche pour faire davantage progresser cette technologie. »
 
Dr Paul O’Byrne, doyen et vice-recteur, Faculté des sciences de la santé, Université McMaster :
« La commercialisation des découvertes qui ont lieu dans nos laboratoires universitaires est un grand pas en avant pour bâtir une société physiquement et économiquement robuste. Les travaux du professeur Lichty et des autres chercheurs de McMaster suscitent tout notre enthousiasme, de même que cette collaboration entre le CHEO, l’Hôpital d’Ottawa, l’Université d’Ottawa, tous ceux qui ont apporté leur soutien, et maintenant, Turnstone. Ce financement considérable que vient de recevoir Turnstone est inestimable. »

Peter Goodhand, président, Institut ontarien de recherche sur le cancer :
« L’Institut ontarien de recherche sur le cancer (IORC) félicite Turnstone de ce partenariat stimulant. Nous sommes fiers de soutenir ce projet de recherche réalisé dans plusieurs établissements depuis son lancement. Nous avons aussi offert un important soutien financier et non financier pour l’un des essais cliniques en cours. En collaborant avec les établissements de recherche et le FACIT (Fight Against Cancer Innovation Trust), qui a cofondé Turnstone et continue d’investir dans cette entreprise, nous avons pu progresser beaucoup plus qu’en travaillant en vase clos. Nous avons hâte de voir l’évolution de la technologie de Turnstone et des avantages pour les patients atteints du cancer et l’économie ontarienne. »

Stéphanie Michaud, présidente-directrice générale, BioCanRx :
« Au nom de BioCanRx, je félicite Turnstone Biologics pour l'important investissement annoncé aujourd'hui, qui témoigne non seulement du succès de cette entreprise, mais aussi des percées dans le domaine des virus oncolytique au Canada et dans le monde. Ces thérapies nouvelles pourraient changer à jamais le traitement contre le cancer. Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration avec Turnstone pour faire passer ces découvertes importantes du laboratoire à la clinique. »
 

Personnes-ressources pour les médias