De nouveaux titulaires de recherche sur la santé des femmes pour stimuler l’innovation et l’autonomie

le 14 octobre 2015

L’Hôpital d’Ottawa se réjouit d’annoncer la nomination de la Dre Amanda Black et du Dr Sony Singh comme titulaires des chaires de recherche sur la santé des femmes.

Dre Amanda Black, obstétricienne‑gynécologue à L’Hôpital d’Ottawa, a été nommée titulaire de la chaire de recherche Elaine Jolly sur la santé des femmes, alors que le Dr Sony Singh, vice‑président de gynécologie au Département d’obstétrique et de gynécologie de L’Hôpital d’Ottawa, a été nommé titulaire de la chaire de recherche Elaine Jolly sur la chirurgie gynécologique.

Ardents défenseurs de la santé des femmes, les deux médecins ont fait de la recherche dans ce domaine une priorité tout au long de leur carrière.

Chaque année au Canada, des milliers de femmes doivent subir une chirurgie pour traiter une maladie, des symptômes ou des cancers du système reproducteur. Souvent invasives, ces chirurgies entraînent parfois des effets indésirables. Se spécialisant dans les chirurgies mini‑invasives, le Dr Singh sait pourtant que les effets secondaires négatifs pourraient être évités.

« Le but, c’est d’orienter la recherche vers des solutions rentables moins invasives et plus bénéfiques, offrant de bons résultats et une meilleure expérience pour les patientes », affirme Dr Singh, également professeur agrégé à l’Université d’Ottawa. « Il faut arriver à proposer des chirurgies qui règlent le problème qu’elles sont censées “traiter” ou “guérir” sans causer de complications ou de douleur supplémentaire. »

Quant à la Dre Black, sa réputation n’est plus à faire comme chercheuse et défenseure des soins liés à la planification familiale et à la contraception. Si la question paraît simple de prime abord, il s’avère parfois très difficile d’offrir des solutions de contraception efficaces. Les idées fausses et les mythes à déboulonner abondent dans ce domaine.

« Au Canada, il existe une gamme variée de méthodes contraceptives; pourtant, la moitié des grossesses n’est pas prévue. Et les femmes des groupes vulnérables de la population sont beaucoup plus touchées par cette réalité », affirme la Dre Black, également professeure agrégée à l’Université d’Ottawa. « En informant les fournisseurs de soins de santé et les décideurs politiques sur les obstacles et les différentes pratiques en la matière, nous pourrons changer les choses et avoir un impact sur la santé des Canadiennes en âge de procréer. »

Les deux chaires de recherche clinique ont également pour but d’établir des partenariats stratégiques avec des organisations locales, nationales et internationales. Ces alliances devraient permettre de pratiquer des soins au Centre de santé pour les femmes Shirley E. Greenberg et de responsabiliser toutes les femmes en les informant des plus récents résultats de recherche.

Le Centre de santé pour les femmes Shirley E. Greenberg de L’Hôpital d’Ottawa a officiellement ouvert ses portes en janvier 2005. La Dre Jolly est la première directrice médicale de ce centre unique et intégré. En janvier 2015, elle a d’ailleurs reçu la Médaille du jubilé de la Reine en l’honneur de sa contribution soutenue à la santé des femmes.

La création des deux postes a été rendue possible grâce aux 2,5 millions de dollars amassés dans le cadre d’une campagne de financement de La Fondation de l’Hôpital d’Ottawa. Une bonne partie de cette somme est due à la générosité de Shirley E. Greenberg.

« J’ai toujours milité pour la santé des femmes », dit cette philanthrope qui a fait un don d’un million de dollars à la campagne de financement. « En consacrant plus de ressources à la santé des femmes, les patientes pourront prendre des décisions plus éclairées lorsqu’il est question de leur corps et des traitements qu’elles doivent subir. »

À propos de L’Hôpital d’Ottawa

L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars.

L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir.

Par la compassion de son personnel et la quête perpétuelle de nouvelles découvertes, L’Hôpital d’Ottawa cherche sans relâche des solutions aux défis les plus complexes en santé.

Pour plus d’informations

Sara-Lynne Levine
Agente des relations avec les médias et du marketing
La Fondation de l’Hôpital d’Ottawa
Tel. : 613-798-5555, poste 19816
Cell : 613-262-6781
www.fondationho.ca