L’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa et l’Institut de recherche du CHEO ouvrent un nouveau centre de recherche dédié à l’amélioration de la santé et des soins aux patients

le 14 décembre 2011

La recherche médicale avance souvent à petits pas, mais cela pourrait changer grâce au nouveau centre qui a ouvert ses portes à L’Hôpital d’Ottawa (L’HO). Les chercheurs du nouveau Centre de recherche et d’innovation pratique tenteront de répondre aux grandes questions qui peuvent véritablement changer les soins médicaux donnés aux patients. Réparti sur deux étages, le Centre accueillera quelque 275 cliniciens, scientifiques et employés de L’Hôpital d’Ottawa et 60 du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). Les chercheurs sont aussi affiliés à l’Université d’Ottawa. Le Centre, situé au centre hospitalier universitaire du chemin Smyth, est relié à ces trois organismes.

« Au Centre de recherche et d’innovation pratique, les cliniciens et les chercheurs de L’HO, du CHEO et de l’Université d’Ottawa pourront concevoir ensemble des études cliniques pouvant répondre aux questions les plus pressantes sur la meilleure façon de fournir des soins, explique le Dr Duncan Stewart, PDG et directeur scientifique de l’Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa (IRHO), vice-président de la Recherche à L’Hôpital d’Ottawa et professeur de médecine à l’Université d’Ottawa. Il est essentiel de mener ce genre de recherche indépendante et universitaire si l’on veut améliorer les soins offerts et augmenter l’efficacité à L’HO, au CHEO, ainsi que dans d’autres hôpitaux au pays. »

Les travaux de recherche porteront entre autres sur la grossesse et la santé néonatale, ainsi que les maladies rénales, pulmonaires, infectieuses, cardiovasculaires et hématologiques. Le nouveau centre accueillera aussi des experts qui aideront à concevoir et à administrer les essais cliniques, à analyser les données, à diffuser les résultats, à promouvoir l’innovation et à protéger la confidentialité des renseignements personnels des patients. Auparavant, bon nombre de ces personnes travaillaient dans des locaux inadéquats disséminés sur le campus de l’Hôpital, y compris dans une installation temporaire. Le nouveau centre, qui rassemble tous ces professionnels, sera la plaque tournante de la recherche clinique et du soutien à la recherche à laquelle auront accès les cliniciens de L’HO et du CHEO.

« Le nouveau centre jouera un rôle de premier plan, non seulement parce qu’il permettra d’améliorer les soins, de promouvoir l’innovation et de mettre en lumière les travaux du CHEO et de L’Hôpital d’Ottawa, mais aussi parce qu’il facilitera le recrutement et le maintien en poste des plus brillants cliniciens, dont bon nombre veulent mener des recherches indépendantes, explique le Dr Martin Osmond, PDG et directeur de la recherche clinique de l’Institut de recherche du CHEO (IR CHEO), vice-président de la recherche au CHEO et professeur de pédiatrie à l’Université d’Ottawa. Je suis ravi que nos meilleurs chercheurs cliniciens puissent désormais travailler côte à côte dans un milieu qui favorise la collaboration, l’innovation et l’excellence en vue d’améliorer la santé des patients. »

L’IRHO, le CHEO et l’Université d’Ottawa ont déjà acquis une solide réputation dans le domaine de recherche clinique et dans l’application pratique des résultats auprès des patients. En voici des exemples :

  • Les Drs Dean Fergusson et Paul Hébert (IRHO, Université d’Ottawa) ont conçu et mené le premier essai clinique où l’on a comparé les trois médicaments antihémorragiques couramment utilisés en chirurgie cardiaque à haut risque. Les résultats de cet essai ont révélé que le médicament le plus coûteux, l’aprotinine, était en fait le moins sûr (taux de mortalité 50 % plus élevé par rapport aux autres médicaments). L’étude a donc changé du jour au lendemain les pratiques médicales dans le monde et a probablement permis de sauver des milliers de vies et des millions de dollars.
  • La Dre Denise Harrison (IR CHEO, Université d’Ottawa) a dirigé le premier essai clinique cherchant à déterminer l’effet d’une solution sucrée par rapport à l’eau pour soulager la douleur des bébés devant subir des tests sanguins à l’hôpital. L’essai a montré que le sucre a contribué à réduire considérablement la douleur, et cette approche est désormais considérée comme la norme de soins dans de nombreuses unités néonatales.
  • La Dre Dawn Stacey et ses collaborateurs (IRHO, Université d’Ottawa) ont mis au point des outils interactifs pour aider les patients à prendre des décisions difficiles concernant les traitements de formes graves d’arthrite, du cancer de la prostate, de la fibrose kystique et d’autres troubles médicaux. Ces outils aident les patients à prendre des décisions plus éclairées et, dans certains cas, contribuent à réduire le nombre d’interventions médicales inutiles.

La construction du nouveau centre a été amorcée grâce à une subvention de 12,2 millions de dollars de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI) et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) par l’entremise du Fonds des hôpitaux de recherche (Initiatives régionales et nationales de recherche clinique). De cette somme, 2,4 millions de dollars ont été versés pour la construction des installations et 9,8 millions, pour les activités d’Application des connaissances Canada, un réseau national dirigé par le Dr Jeremy Grimshaw de l’IRHO et de l’Université d’Ottawa. Le réseau, dont le siège est maintenant au Centre de recherche et d’innovation pratique, a pour mandat d’appliquer les résultats de la recherche aux soins médicaux. Environ 1,1 million de dollars de la FCI a été affecté directement à la construction du centre. L’Hôpital d’Ottawa a versé un montant additionnel de 20,5 millions et la Fondation du CHEO, 2,4 millions, pour un total de 24 millions de dollars. Cet investissement devrait permettre de recueillir plus dejusqu’à 100 millions de dollars sous forme de financement de recherches évaluées par les pairs à L’HO et au CHEO au cours des cinq prochaines années.

Au sujet de l’Institut de recherche de L’Hôpital d’Ottawa
L’IRHO est l’établissement de recherche de L’Hôpital d’Ottawa affilié à l’Université d’Ottawa. Il entretient des liens étroits avec les facultés de médecine et des sciences de la santé de l’Université. L’IRHO regroupe plus de 1 500 scientifiques, chercheurs cliniciens, étudiants diplômés, boursiers postdoctoraux et employés de soutien qui se consacrent à la recherche pour améliorer la compréhension, la prévention, le diagnostic et le traitement des maladies. www.irho.ca

Au sujet de l’Institut de recherche du CHEO
L’Institut de recherche du CHEO : Créé en 1984, l’Institut de recherche du CHEO coordonne les activités de recherche du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario (CHEO). C’est l’un des instituts associés aux hôpitaux d’enseignement de l’Université d’Ottawa. L’Institut de recherche rassemble des professionnels de la santé du CHEO qui mettent leurs efforts en commun pour résoudre des problèmes de santé pédiatriques. Il assure aussi la promotion des recherches axées sur la collaboration hors des murs de l’Hôpital, avec des partenaires de la communauté immédiate, de l’industrie de la santé et du milieu scientifique du monde entier. www.cheori.org.

Renseignements
Jennifer Paterson, Directrice, Communications et relations publiques, IRHO
613-798-5555 poste 73325; 613-614-5253 (cellulaire); jpaterson@ohri.ca

Adrienne Vienneau, Directrice, Communications et relations publiques, IR CHEO
613-737-7600 poste 4144; 613-513-8437 (cellulaire); avienneau@cheo.on.ca