L’Hôpital d’Ottawa ouvre un centre de recherche sur les maladies neuromusculaires unique

le 1 mai 2018



Vous pouvez aider!
L’Hôpital d’Ottawa a besoin d’équipement essentiel pour la recherche sur les maladiesneuromusculaires :

Ultracentrifugeuse qui sépare les cellules en différents composés par un mouvementde rotation extrêmement rapide

Cet équipement essentiel peut exercer une force de plus de 10 000 fois supérieureà celle ressentie dans un avion de voltige. Il permettra aux scientifiques d’étudierde l’ADN, des protéines et d’autres composés cellulaires provenant de personnesatteintes de maladies neuromusculaires.

Poste de travail stérile pour la culture et l’examen de cellules et de tissus neuromusculaireshumains

Ce poste de travail comprend une grande vitre dotée de petites ouvertures permettantau personnel de laboratoire d’y insérer les mains pour manipuler des cellules. Ilcomprend aussi un système de ventilation continue qui protège les cellules des bactérieset autres contaminants.

Système de détection d’exosomes par lasers multiples

Des chercheurs de L’Hôpital d’Ottawa ont découvert que les exosomes présents dansle sang pourraient offrir un moyen simple de surveiller l’évolution de certaines maladies neuromusculaires. En plus de détecter les exosomes, cet appareil laser aidera aussi à évaluer l’efficacitéde nouveaux traitements dans le cadre d’essais cliniques.


Faites un don dès maintenant!

Les personnes atteintes d’une maladie neuromusculaire comme la sclérose latérale amyotrophique et la dystrophie musculaire auront bientôt accès à des recherches de pointe au nouveau centre neuromusculaire de L’Hôpital d’Ottawa. Le centre, qui a ouvert ses portes au Campus Civic de l’Hôpital le 30 avril, est un carrefour pour les cliniciens et les scientifiques pour collaborer à mettre au point de nouveaux traitements. Ottawa est fier d’avoir la concentration la plus élevée au monde de chercheurs du domaine neuromusculaire, dont plus de 200 scientifiques, cliniciens, stagiaires et membres du personnel, et est largement reconnu comme chef de file dans ce domaine à l’échelle internationale.

« C’est exactement le genre de soins que nous souhaitons pour nos proches », affirme la Dre Jodi Warman Chardon, neurologue et scientifique adjointe à L’Hôpital d’Ottawa et professeure adjointe à l’Université d’Ottawa. » Les cliniciens collaborant avec des scientifiques – nous serons bien outillés pour mieux comprendre les mécanismes de la maladie et mettre au point de nouveaux traitements. Le centre changera la donne et c’est ce dont nous avons besoin pour nos patients. »

La Dre Warman Chardon avait l’habitude de prendre le train pour se rendre à Montréal et elle voyait souvent à bord des patients atteints d’une maladie neuromusculaire qui faisait le chemin pour participer aux essais cliniques qui n’étaient pas disponibles à Ottawa. D’autres patients, quant à eux, devaient se rendre à Toronto, à London et même à Miami.

« Cela m’a appris l’humilité, souligne la Dre Warman Chardon. Tellement de gens feraient tout pour participer à des essais cliniques. Je me suis rendu compte que nous devions offrir plus de traitements et d’études de recherche à nos patients, et ce, plus près de chez eux. »

La recherche est érigée ici même au nouveau centre. Il y a des salles pour les essais cliniques ainsi que des locaux pour que les scientifiques puissent recueillir et analyser rapidement des prélèvements de sang, de peau et de tissus musculaires.

« La façon dont nous avons intégré la recherche aux soins neuromusculaires est unique au Canada », souligne Robin Parks, Ph.D., scientifique principal à L’Hôpital d’Ottawa et professeur à l’Université d’Ottawa, qui a aidé à mettre sur pied le centre avec la Dre Warman Chardon. » Ottawa est déjà un chef de file en recherche dans le domaine neuromusculaire et maintenant nous pouvons aussi l’être en recherche clinique. »

Ce modèle de locaux où les cliniciens et les chercheurs fondamentalistes peuvent collaborer à mettre au point les remèdes de demain s’inscrit dans la vision du nouveau campus de L’Hôpital d’Ottawa.

« Les soins et la recherche intégrés au nouveau Centre neuromusculaire nous donnent un aperçu des soins de pointe qu’un nouveau campus digne du 21e siècle apportera à Ottawa et à l’Est ontarien. Construire un centre de calibre mondial ici même, chez nous, fait en sorte que moins de patients devront se déplacer pour être soignés et maintient Ottawa à l’avant-garde des soins et de la recherche en santé », a affirmé le Dr Jack Kitts, président-directeur général de L’Hôpital d’Ottawa.

Le nouveau centre devrait offrir chaque jour des soins de calibre mondial à environ 10 000 personnes atteintes de maladies comme la sclérose latérale amyotrophique (appelée aussi SLA ou maladie de Lou Gehrig), la dystrophie myotonique, la dystrophie musculaire et le syndrome de Guillain-Barré.

Il a été financé par de généreux donateurs qui ont appuyé la recherche sur les maladies neuromusculaires à L’Hôpital d’Ottawa.

Les chercheurs et cliniciens au Centre neuromusculaire de L’Hôpital d’Ottawa sont aussi affiliés au Centre de recherche sur les maladies neuromusculaires et l’Institut de recherche sur le cerveau et le psychisme de l’Université d’Ottawa.

L’Hôpital d’Ottawa : Inspiré par la recherche. Guidé par la compassion.

L’Hôpital d’Ottawa est l’un des plus importants hôpitaux d’enseignement et de recherche au Canada. Il est doté de plus de 1 100 lits, d’un effectif de quelque 12 000 personnes et d’un budget annuel d’environ 1,2 milliard de dollars. L’enseignement et la recherche étant au cœur de nos activités, nous possédons les outils qui nous permettent d’innover et d’améliorer les soins aux patients. Affilié à l’Université d’Ottawa, l’Hôpital fournit sur plusieurs campus des soins spécialisés à la population de l’Est de l’Ontario. Cela dit, nos techniques de pointe et les fruits de nos recherches sont adoptés partout dans le monde. Notre vision consiste à améliorer la qualité des soins et nous mobilisons l’appui de toute la collectivité pour mieux y parvenir. Pour en savoir plus sur la recherche à L’Hôpital d’Ottawa, visitez www.irho.ca

L’Université d’Ottawa : Un carrefour d’idées et de cultures

L’Université d’Ottawa compte plus de 50 000 étudiants, professeurs et employés administratifs qui vivent, travaillent et étudient en français et en anglais. Notre campus est un véritable carrefour des cultures et des idées, où les esprits audacieux se rassemblent pour relancer le débat et faire naître des idées transformatrices. Nous sommes l’une des 10 meilleures universités de recherche du Canada; nos professeurs et chercheurs explorent de nouvelles façons de relever les défis d’aujourd’hui. Classée parmi les 200 meilleures universités du monde, l’Université d’Ottawa attire les plus brillants penseurs et est ouverte à divers points de vue provenant de partout dans le monde. www.uottawa.ca

Personnes ressource pour les médias

Amelia Buchanan
Spécialiste principale des communications
Institut de recherche de l’Hôpital d’Ottawa
Cell. : 613-297-8315
Bureau : 613-798-5555, x 73687
ambuchanan@ohri.ca